Claude Rostoland (1790-1848)

Militaire de vocation, il est général de brigade et commandant militaire de la Martinique quand il assure une première fois l'intérim du gouvernement de janvier à juillet 1838 après le départ du gouverneur Mackau.

En 1848, Rostoland exerce encore une fois encore l'intérim après le départ du gouverneur Mathieu qui rentre en France à l'issue de quatre années de bons et loyaux services. Durant cet intérim (mars 1848 - juillet 1848) il sera confronté aux évènements du 22 mai 1848 qui l'amèneront à proclamer le 23 mai de façon anticipée l'abolition totale et immédiate de l'esclavage. Il meurt en septembre 1848 sur le bateau qui le ramène en France.