Jacques Dyel du Parquet (1606, 1658) - Gouverneur et lieutenant général de la Martinique

 

Neveu de Belain d'Esnambuc par sa mère Adrienne Belain, il est nommé en 1636 gouverneur de la Martinique par son oncle en remplacement de Jean Dupont capturé par les espagnols.
Sous son impulsion de nouveaux colons viennent grossir les rangs clairsemés des premiers défricheurs. Sous son administration, les rapports avec les caraïbes semblent plutôt s'être déroulés dans un climat amical, du moins dans un premier temps. A la mort de son oncle Belain d'Esnambuc, Dyel du Parquet est confirmé gouverneur par la Cie des Îles d'Amérique. En 1647, il épouse Marie Bonnard dont il aura plusieurs enfants dont deux survécurent. En 1650, la Compagnie des Îles est ruinée, du Parquet achète les Îles de la Martinique, de Sainte-Lucie, de Grenade et des Grenadines. Il devient alors gouverneur et lieutenant gal des Îles pour le roi de France. Il meurt en 1658 à Saint-Pierre sur l'habitation la Montagne. Sa mort coïncide avec la dégradation des relations entres français et caraïbes.