Jean-Charles de Baas (inc, 1677)

De Culte protestant, il est toutefois nommé par Louis XIV en 1667 [bien avant la révocation de l'Edit de Nantes en 1685].
Lieutenant général des Îles d'Amérique et de la Terre Ferme. Tardant à se rendre dans l'Île il est remplaçé temporairement par de Antoine Lefebvre, seigneur de la Barre, qui est déjà sur place.
De Baas commence réellement à exercer ses fonctions à son arrivée dans l'Île de Saint-Christophe, au tout début de 1669. Comme lieutenant gal il organise la défense des Îles durant la guerre franco-hollandaise qui débute en 1672 et se termine en 1678.
Jugeant Saint-Christophe moins intéressante que la Martinique (et surtout moins stratégique) il décide, en 1671, d'installer la lieutenance générale des Îles tout d'abord à Saint-Pierre en Martinique puis à Fort Royal (vers 1676).
Avec l'aide du gouverneur particulier de la Martinique le Chevalier de Sainte-Marthe, il repousse victorieusement en 1674 les assauts de la flotte batave commandée par l'Amiral Ruyter.
Après la dissolution de la Cie des Indes Occidentales (1674), de Baas reste dans ses fonctions de gouverneur et lieutenant gal jusqu'à sa mort à Saint-Pierre en 1677.
Il est enterré sur son habitation du Fonds Capot.
Durant son administration, de Baas interviendra dans de nombreux domaines qui amèneront à une administration plus efficiente de la colonie. Il met notamment en place les prémices de l'administration fiscale , il développe les bases de la "capitation", impôt proportionnel au nombre de personnes recensées dans les habitations ou les feux [foyers] esclaves compris.