Légal en France depuis 1799, puis obligatoire à partir de 1840, le système métrique est arrivé aux antilles françaises, dans les années 1820. Les cartes de Monnier publiées dans cette décennie adoptent systématiquement une échelle en mètres, quelquefois à côté d'échelles plus anciennes (toises, ...).
Avant l'introduction du SM, les mesures de surfaces aux antilles étaient évaluées en carrés qui avaient grosso-modo 100 pas de côté.
Compte tenu de la différence entre le pas guadeloupéen (3 pieds) et martiniquais (3 pieds et demi), le carré valait en Guadeloupe un peu moins d'un hectare soit 9 496 m2. Il valait en revanche à la Martinique près d'un hectare trente, soit 12 927 m2.
On peut adjoindre à cette complexité, une certaine instabilité temporelle : en Martinique le pied a valu 3 pas jusqu'en 1670 (à peu près) puis il s'est ajusté à 3 pieds et demi ensuite.