Elizabeth Paul Edouard de Rossel (1765, 1829), plus connu comme le Chevalier de Rossel

Contre-amiral, il succède à De Rosily comme Directeur Général du Dépôt des cartes et plans de la marine et des colonies. Il sera membre de l'Académie royale des sciences, de l'Institut, du Bureau des longitudes. Le Chevalier de Rossel est un personnage important de la communauté scientifique de son époque.

M. Beautemps-Beaupré, alors ingénieur hydrographe en chef, conservateur du Dépôt de la marine, et membre du Bureau des longitudes, prononcera l'éloge funèbre de son ami, compagnon de voyage et supérieur hiérarchique, le 22 novembre 1829 au cimetière du Père-Lachaise.

Né en 1765, de Rossel est issu d'une famille qui sera ruinée par la Révolution. Son père, contre-révolutionnaire notoire, meurt à Quiberon en juillet 1795 lors du débarquement appuyé par les anglais.
En 1780, il entre dans la Marine, il a alors 15 ans. Pendant la guerre d'Amérique, il participe aux combats livrés par l'escadre du comte de Grasse notamment en 1781 et 1782. Il accompagne ensuite d'Entrecasteaux aux Indes Orientales, l'amiral le retient ensuite dans l'expédition partie rechercher La Pérouse (septembre 1791 à octobre 1795). Il naviguera successivement sur les deux bâtiments, La Recherche et L'Espérance. Il prendra le commandement de L'Espérance à la mort de D'Entrecasteaux en juillet 1793 et s'affirmera comme le continuateur de l'expédition.

Capturé par les anglais avec le reste de l'expédition d'Entrecasteaux en septembre 1795, ses convictions royalistes l'amènent à rester en Angleterre et à pratiquer une certaine collaboration passive avec l'ennemi, n'allant pas jusqu'à donner de sa personne comme son père.
Son rôle durant cette période reste assez trouble, il communique certainement des informations (géographiques, hydrographiques ...) à l'Amirauté qui les exploite pour son plus grand avantage. Il parvient toutefois à conserver les notes et les divers documents géographiques et hydrographiques de l'expédition sans lequels aucune publication ne peut paraitre.
A son retour en France de Rossel s'attache à relater les évènements de ce voyage, il publie son ouvrage en 1809. Celui-ci comporte une importante partie consacrée à l'astronomie nautique et à l'hydrographie. Ce qui lui perment d'intégrer pleinement la communauté scientifique de son époque.
Il sera nommé ingénieur hydrographe en chef au Dépôt des cartes et plans de la marine et des colonies, où il gravira successivement tous les échelons hiérarchiques. Il en 1827 il sera nommé directeur général du Dépôt,et succédera ainsi à François Etienne de Rosily (1748, 1832).

production :

Voyage de d'Entrecasteaux envoyé à la recherche de Lapérouse, publié par ordre de sa Majesté l'Empereur et roi, sous le ministère de S.E. le vice-amiral Decrès, comte de l'Empire. Rédigé par M. de Rossel, ancien capitaine de vaisseau, Paris, Imprimerie Impériale, 1807-1808, 2 volumes.