Trois frères Payen s'attelèrent à l'édification du Fort-Royal. Nicolas Payen dit l'« Aîné» était « Ingénieur du roy », il dirigera principalement les travaux de la forteresse du Fort-Royal, ainsi que les travaux d'aménagement de la cité du même nom. Il a sollicité la collaboration de ses deux frères qui l'avaient accompagné aux Antilles. Ses frères embrasseront également la carrière d'ingénieur des fortifications. Dans un premier temps les trois frères (Nicolas, Germain et Marc) formèrent un trio chargé de superviser et d'encadrer les équipes d'ouvriers (maçons, tailleurs de pierre, ...), pour la plupart noirs esclaves et engagés blancs. Dans un second temps les frères de Nicolas, allèrent jusqu'à le suppléer dans son activité d'ingénieur des îles. Parfois les deux frères agiront eux-mêmes comme de véritables ingénieurs qu'ils finiront par devenir. En son nom, ils se sont également rendus dans les autres colonies afin d'y conduire des travaux de fortification.

Les documents qui nous sont restés nous éclairent un peu plus sur la personnalité des frères Payen, notamment de Nicolas et de Marc, tandis que celle de Germain, le frère cadet, reste relativement méconnue.


1 - Nicolas Payen (1640, 1688)

On sait que Louis XIV délivra (en fait son ministre Colbert) un brevet d'ingénieur des fortifications le 22 avril 1671 à un dénommé Payen [il devrait s'agir de Nicolas qui devait alors avoir 31 ans]. L'ingénieur du Roi est alors envoyé à la fin de l'année 1680 aux Isles pour y conduire les gigantesques travaux de fortifications qui avaient été décidés lors de la visite de François Blondel aux Îles en 1666 et 1667. En octobre 1680, N. Payen rend compte de sa visite du chantier principal, c'est-à-dire des travaux du Fort-Royal. Dès le début de l'année 1681, soit à peine 6 mois après son arrivée à la Martinique, l'ingénieur réclame dans ses courriers au ministre de la marine son retour immédiat et un emploi en France :

L'ingénieur écrit : les travaux du Fort étant tracés et réglés au plus juste prix, les incommodités que me causent l'air de ce pays m'oblige à vous demander cette grâce... l'un de mes frères suffira pour conduire les travaux.... Cette phrase à le mérite d'indiquer que les Payen étaient au moins au nombre de trois, ce qui est confirmé dans le courrier suivant.

L'ingénieur se plaint aussi - de façon continuelle - des émoluments que l'administration royale lui doit et qu'elle ne lui verse pas, d'autant plus qu'il avait 2 frères « à charge » : je ne peut subsiter avec mes 2 frères à moins de 600 livres par mois, quelqu'économie que je fasse, attendu que tout est excessivement cher dans ce pays. Il aura l'occasion d'écrire, bien plus d'une fois, de tels propos au ministre. Son courrier laisse penser que ses deux frères étaient capables de « suivre les travaux » au début des années 1680, mais ils devaient être inactifs et assez jeunes puisqu'il les avait encore à charge...

La santé de l'ingénieur, relativement précaire, va être un soucis constant durant son séjour aux îles. Le climat tropical n'arrangeant rien, celle-ci va se dégrader continuellement. Elle l'empêchera de parcourir à son gré les différentes îles à fortifier. C'est pour cela que l'Ingénieur aura recours à ses deux frères. Il se rend néanmoins à l'île de Saint-Christophe en décembre 1681, afin d'y contrôler l'avancement des travaux.

La BNF (Gallica) dispose d'un plan réalisé à l'île de la Grenade « Plan du Fort de l'Isle de la Grenade » et signé le 31 janvier 1682, par Payen [voir liste ci-dessous]. Signe que l'Ingénieur en titre avait fait le tour des principales petites îles dépendantes (Saint-Christophe, Grenade, ...).

Quelques années plus tard, Dumaitz de Goimpy, intendant des Isles écrira en 1687 au sujet de Nicolas Payen: J'ai fait remettre à M. de Cussy les deux milles écus de fond qui étaient destinés pour les fortifications de Saint-Domingue... Par la même occasion, j'y ai envoyé le frère du Sieur Payen [ndla : Marc Payen] qui est assez habile ingénieur, car la santé de [Nicolas] Payen ne lui permettait pas de faire un pareil voyage, étant très valétudinaire, fort sujet à la goutte et à la fièvre. Ce qui m'a même beaucoup retardé à Saint-Christophe... Dès lors que l'on travaillera dans plusieurs îles à la fois, on ne peut espérer que [Nicolas] Payen puisse souvent visiter les ateliers....

Transparait dans l'écrit de Dumaitz une relation tendue avec l'ingénieur [Nicolas] Payen. Ce dernier décèdera au Fort-Royal en 1688, après avoir été remplacé par son frère Marc dans la conduite des travaux de la citadelle.

La mésentente entre l'Intendant Dumaitz de Goimpy et les frères Payen se confirme dans un courrier que Blénac écrira en avril 1690 que : Dumaitz a chagriné Payen [ndla : Marc] par diverses lettres ... je lui ai dit qu'il devait mieux traiter Payen [Marc] et que s'il ne le faisait assurément Payen [Marc] se retirerait chez lui. Sans moi il l'aurait fait.... Vous n'êtes pas informé que Dumaitz a fait mourir son frère [Nicolas] de chagrin... Á quoi je suis sur que feu Payen [Nicolas] a fait savoir dans sa maladie toutes les peines que j'ai prises à ses travaux. Elles m'en ont donné une dont je ne suis pas encore sorti.... Payen [Nicolas] en a pensé mourir et heureusement avons été malade l'un après l'autre.

Nicolas Payen n'a semble-t-il signé aucun plan, aucune carte de la Martinique ou des autres îles [dans la production connue à ce jour] qui mentionne explicitement son prénom. Décédé en 1688, les cartes et plans antérieurs à cette année pourraient avoir été dressés par ses soins. Mais il est cependant difficile de lui attribuer tous les plans dressés avant l'année de sa mort. Le premier plan explicitement signé par Marc Payen date d'avril 1688, on peut penser que le nouvel ingénieur aura voulu distinguer sa production cartographique de celle de son aîné. On peut également supposer que, compte tenu de sa santé fébrile, Nicolas aura cessé dès 1687-1688 de travailler aux fortifications. Comme le souligne Dumaitz dans le courrier de 1687 [voir ci-dessus], c'est Marc qui sera envoyé à Saint-Domingue et qui en signera principalement les plans [voir n°17 à 24 dans la liste ci-dessous] avec prénom et nom.

Partant de la signature de Marc, une comparaison des styles graphiques [voire graphologiques] peut permettre d'attribuer à Nicolas le reste de la production connue. Elle couvrirait les premières années de la période (c'est-à-dire de 1680 à 1687) ce qui est on ne peut plus logique. Quant à Germain Payen le troisième frère, le doute subsiste, sur sa position dans la fratrie : il pourrait y avoir eu confusion entre Germain et Nicolas. Mais on sait pertinemment qu'il y avait bien 3 frères. On pourrait imaginer un scenario avec Germain décédant en 1688, remplacé par Nicolas décédant en 1690, puis ensuite par Marc.


2 - Marc Payen (xxxx, 1697)

Marc Payen serait le benjamin de la fratrie des Payen. Il serait né à Meudon et s'est marié en 1688 en Martinique au Fort-Royal. Il avait pris, avant même le décès de son frère aîné en 1688, une position importante dans la conduite des travaux de fortification des îles. Marc avait acquis le rang d'ingénieur aux côtés de son frère aîné Nicolas. Au début de l'année 1687, il est envoyé à Saint-Domingue en mission d'inspection des fortifications à la place de Nicolas, ingénieur en titre [voir courrier de Blénac d'avril 1690]. Marc propose de nouvelles défenses pour cette île. Ses talents de dessinateur lui permettent de bien restituer les plans des ouvrages qu'il conçoit. En avril 1688, il envoie au ministre les plans des nouveaux ouvrages à construire [plans signés pour la plupart explicitement de son nom : Marc Payen].

Après sa mission à Saint-Domingue (courant 1687-1688), il rentre en Martinique pour s'occuper des travaux du Fort-Royal que son frère ne peut plus suivre à cause de sa santé défaillante. Un courrier de Blénac de juin 1689 mentionne explicitement : On travaille au Fort Royal de la Martinique...le sieur Marc Payen fait son devoir...

L'année 1688 semble être un tournant pour les frères Payen : Nicolas décède et Marc se marie. Durant la même année, Marc accompagne et assite le Gouverneur général Blénac lors la prise de possession de l'île de Tobago, en avril 1688 (confère : "Voyage aux îles d'Amérique" du Père Labat). En 1694, Marc Payen obtient un brevet d'ingénieur pour l'île de Saint-Domingue qu'il connassait déjà pour y avoir séjourné plusieurs mois entre 1687 et 1688. Il est vraisemblable qu'ayant obtenu ce brevet, il s'y soit rendu aussitôt. Il pourrait même s'y être rendu quelques de temps avant. Marc Payen meurt dans la grande île [Saint-Domingue] en 1697.

Marc Payen a signé bon nombre de documents, de cartes et de plans aujourd'hui conservés aux Archives Nationales de l'Outre-Mer [A.N.O.M] et à la B.N.F.


2 - Germain Payen (xxxx, 1690)

Selon M. Lochmann (voir ci-dessous) qui a compulsé les archives et documents accessibles. Les ANOM ont bel et bien confondu Nicolas et Germain. Mais, il n'est pas à exclure que Germain Payen ait également assisté à la fois son frère aîné Nicolas puis ensuite le benjamin Marc. Son rôle reste plus ténébreux. Il n'est pas à exclure non plus que certains plans conservés aux ANOM ou à Gallica soient de sa main.

********************************************************************************************************************************************************************* *********************************************************************************************************************************************************************

Monsieur Xavier LOCHMANN de Carlepont, pertinent généalogiste, attire mon attention sur le fait que les documents mis en ligne par les A.NO.M. ne font pas mention de Nicolas Payen. C'est Nicolas et non Germain qui aurait été nommé ingenieur du roi le 22 avril 1671. Nicolas était auparavant employé au Château Trompette à Bordeaux, et aurait été envoyé en Martinique en 1680 par Colbert. Nicolas serait mort à la Martinique en 1688 (cf BNF, Z Thoisy 183, f°321) après avoir désigné comme légataires les enfants de Marie PAYEN sa soeur.

Germain Payen serait, selon M. LOCHMANN, le second frère et Marc le dernier. Il existe donc une confusion entre Nicolas [dont les A.N.O.M ne parlent pas] et Germain Payen qui aurait usurpé, bien malgré lui, le rôle et la place de Nicolas.

Nicolas PAYEN est le fils ainé, d'un premier lit, celui de Germain PAYEN père et Martine LHOMME. Nicolas a été baptisé à Chambourcy le 7 juin 1640. Marc Payen est le fils d'un deuxième lit, fils de Germain PAYEN père et de Claude AUBRY, il serait né à Meudon, d'après son acte de mariage établi le 16 septembre 1688 à Fort-Royal. Il épousa ce jour la demoiselle Marie DELAVIGNE.

On trouve des naissance des enfants de la première union de Germain PAYEN père (avec Martine LHOMME) de 1640 à 1647 à Chambourcy. Également pour sa seconde union (avec Claude AUBRY), de 1650 à 1654 à Chambourcy. Germain PAYEN père, meurt à Saint-Germain le 23 octobre 1679.


Je remercie très sincèrement Monsieur Xavier LOCHMANN pour les informations qu'il m'a communiquées.

********************************************************************************************************************************************************************* *********************************************************************************************************************************************************************

Plans et cartes de Nicolas, Germain et Marc Payen : la fratrie - très productive - a légué les oeuvres recensées ci-dessous et disponibles pour partie aux ANOM et pour le reste chez Gallica

Principaux travaux cartographiques connus et archivés aux A.N.O.M et à la B.N.F (Gallica) :


1 - Plan géométrique du fort Royal de l'isle de la Martinique avec les hauteurs des environs...
20 novembre 1680 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 95 cm x 63,5 cm. FR ANOM 13DFC23A


2 - Plan géométrique du Fort Royal de l'isle de la Martinique.
février 1681 - [non signé]
Manuscrit aquarellé sur papier 65,5 cm x 48 cm. FR ANOM 13DFC24B


3 - Plan géométrique du fort Royal de la Martinique. Payen, Germain, ingénieur du Roi.
1er février 1681 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 55,5 x 39 cm. FR ANOM 13DFC25C


4 - Plan géométrique du Fort Royal de l'Isle Martinique...
30 novembre 1681 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 79 cm x 55,5 cm. FR ANOM 13DFC26B


5 - Plan géométrique du fort Royal de l'isle Martinique...
31 décembre 1681 - [non signé]
Manuscrit aquarellé sur papier 89 cm x 60 cm


6 - Plan géométrique du fort de la Magdelaine avec ses environs au quartier du Baillif de l'Isle de la Guadaloupe.
31 mai 1682 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 78 cm x 54,5 cm. FR ANOM 08DFC14B


7 - Plan géométrique du petit cul de sacq qui sépare la grande terre de la Guadalouppe.
31 mai 1682 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 80 cm x 56 cm. FR ANOM 08DFC13B


8 - Plan géométrique du fort de la Basse-Terre de la Guadalouppe avec le bourg, ses environs et hauteurs voisines.
31 mai 1682 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 79 cm x 55 cm. FR ANOM 08DFC15B


9 - Plan géométrique du Fort Royal de l'Isle Martinique...Magasins et logemens préposez à faire.
31 décembre 1682 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 80 cm x 56 cm. FR ANOM 13DFC32B


10 - (double) Plan géométrique du Fort Royal de l'Isle Martinique...Magasins et logemens préposez à faire.
31 décembre 1682 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 80 cm x 56 cm.


11 - Plan géométrique du fort Royal de l'isle Martinique...
31 décembre 1682 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 95 cm x 66 cm. FR ANOM 13DFC30A


12 - BNF Gallica - Plan geometrique du fort de l'isle de la Grenade avec ses environs et hauteurs voisines
31 janvier 1682 - [signé : Payen].


13 - Plan géométrique du Fort Royal de l'Isle Martinique...Magasins et logemens préposez à faire.
13 février 1683. - [non signé]
Manuscrit aquarellé sur papier 78,5 cm x 54,5 cm. FR ANOM 13DFC34B


14 - Plan géométrique du Fort Royal de l'Isle Martinique...Magasins et logemens préposez à faire.
30 juin 1684 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 65 cm x 48,5 cm. FR ANOM 13DFC35B


15 - Plan géométrique du bourg et fort Saint-Pierre de l'isle Martinique...
30 septembre 1685. [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 97,5 cm x 52 cm. FR ANOM 13DFC41A


16 - Plan géométrique du fort Royal de l'isle Martinique...
2 avril 1686 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 92 cm x 63,5 cm. FR ANOM 13DFC42bisA


17 - Plan géométrique du bourg de la Basse-Terre de la Guadeloupe.
26 juin 1686 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 86 cm x 43,8 cm. FR ANOM 08DFC17A


18 - Plan géométrique du petit cul de sac de la Guadeloupe avec partie de la coste de l'isle et de la grande Terre. Plan pour l'intelligence de la batterie à faire dans l'isle marqué C.
26 juin 1686 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 66 cm x 50 cm. FR ANOM 08DFC16B


19 - Plan géométrique du Fort Royal de l'Isle Martinique...
2 août 1686. [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 58,5 cm x 43,5 cm. FR ANOM 13DFC43B


20 - Plan géométrique du fort Saint-Pierre de la Martinique...
28 juillet 1687 - [signé : Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 54 cm x 41 cm. FR ANOM 13DFC48B


21 - Plan géométrique du bourg et acul du Petit Goave, [avec les projets de fortifications]
6 avril 1688 - [signé : Marc Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 66,5 cm x 50,5 cm. FR ANOM 15DFC699B


22 - Plan géométrique du bourg et acul du Petit Goave... [avec les projets de fortifications]
6 avril 1688 - [non signé]
Manuscrit aquarellé sur papier 67 cm x 47 cm. FR ANOM 15DFC700B


23 - BNF Gallica Plan géométrique du bourg du Cap à la coste Saint-Domingue avec les environs et les deux passes par ou doivent entrer les vaisseaux
6 avril 1688 - [signé Marc Payen]


24 - BNF Gallica Plan géométrique de l'entrée et port du Bayahs de la coste Saint-Domingue avec deus batteries proposées à y faire pour ampêcher les vaisseaux ennemis d'y entrer
6 avril 1688 - [signé Marc Payen]


25 - Plan géométrique du chasteau et bourg du Port-de-Paix de la coste de St Domingue avec leurs environs et hauteurs voisines.
16 avril 1688 [signé : Marc Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 73 cm x 51,5 cm. FR ANOM 15DFC434B


26 - Plan géométrique du chasteau et bourg du Port-de-Paix de la coste de St Domingue avec leurs environs et hauteurs voisines.
16 avril 1688 - [non signé]
Manuscrit aquarellé sur papier 72,5 cm x 51,5 cm. FR ANOM 15DFC435B


27 - Plan géométrique du fort Royal de l'Isle Martinique.
18 février 1689 - [signé : Marc Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 51 cm x 34 cm. FR ANOM 13DFC50C


28 - Plan géométrique du fort Royal de la Martinique...Profil de la batterie affaire..
21 février 1691 - [signé : Marc Payen]
Manuscrit aquarellé sur papier 58 cm x 43 cm. FR ANOM 13DFC52B