Charles Le Boeuf ou Lebeuf

Charles Lebeuf (selon les ANOM : chevalier et seigneur de Laimont Bimorel et Fontenoy) serait arrivé en Martinique dans le même temps que le Gouverneur d'Ennery c'est à dire en 1765.

Un ordre du roi en date d'octobre 1768, nomme ainsi Charles Le Bœuf, alors brigadier d'infanterie, à ce poste très convoité de la Direction des Fortifications des Îles du Vent. Il assurera la fonction entre 1768 et 1775.

Dans une lettre disponible aux A.N.O.M, on apprend que Le Boeuf rend régulièrement compte de l'avancement des gigantesques travaux du Fort Bourbon opérés sur le morne Garnier, et qu'il loue au demeurant les bons et loyaux services des ingénieurs qu'il dirige, entre autres : François de Fouillac et Charles Coulomb le célèbre scientifique.

Le boeuf demande et espère l'arrivée d'un ingénieur supplémentaire en renfort : ce sera acquis avec l'arrivée de M. Geoffroy du Bourguet qui sera nommé Directeur Général des Fortifications. Le Beuf sera donc sous ses ordres un collaborateur loyal, ... même s'il avait espéré la place.

Comme ingénieur en chef, Le Boeuf va se rendre en inspection à la Guadeloupe, à Marie-Galante et à Sainte-Lucie.

Dans une lettre d'avril 1769, il rend compte de l'état des travaux de fortifications en cours à la Martinique. Les forts en terre sont régulièrement détruits par les pluies et il faudrait généraliser l'emploi de la maçonnerie que lui suggère Charles Coulomb.
En mars 1770 Lebeuf fait parvenir en métropole la grande carte de la Guadeloupe et des Saintes qu'il a dressé, l'envoi est assorti d'un rapport circonstancié sur les travaux de fortification entamés dans cette île.

En novembre 1771, un courrier de Geoffroy du Bourguet au ministre de la marine nous apprend la disparition mystérieuse d'un exemplaire de la Grande Carte de Moreau du Temple. L'ancien ministre (le Duc de Praslin) est-il parti en l'emportant ? pratique relativement courante à l'époque ....

Ce qui fait dire à Geoffroy du Bourguet : M le Boeuf m'a appris qe la carte de la Martinique qu'il avait envoyé au Duc de Praslin ne se trouvait plus dans son cabinet et que vous n'en aviez par conséquent point. J'ai tout de suite fait travailler M Moreau, Ingénieur Géographe, [nota : il s'agit de René Moreau du Temple] le seul dessinateur qui me reste ici, à vous en faire une copie que j'aurai l'honneur de vous expédier sitôt qu'elle sera achevée.

Principaux travaux cartographiques connus et archivés aux A.N.O.M :


1 - Profil en long du fort Bourbon.
1769
Manuscrit aquarellé sur papier 383 cm x 32,5 cm. FR ANOM 13DFC305C


2 - Profil en travers du fort Bourbon...
1769
Manuscrit aquarellé sur papier 283 cm x 32,5 cm. FR ANOM 13DFC306C


3 -
Martinique. Plan du fort Bourbon pour servir au projet général. 1769.
1769.
Manuscrit aquarellé sur papier 122,5 cm x 89 cm. FR ANOM 13DFC304A


4 - Plan du fort Royal de la Martinique pour servir aux projets de 1770.
1769
Manuscrit aquarellé sur papier 124 cm x 80,5 cm. FR ANOM 13DFC307A