Les Îles du vent et Îles sous le vent

Ces deux expressions ambigües ont servis à la classification des îles par les nations colonisatrices.
Ainsi on distinguait "Îles du vent" qui sont orientées sur un axe principal Nord Sud. Ce sont les îles qui reçoivent directement les vents alizés (Guadeloupe, Dominique, Martinique, Sainte-Lucie, etc).
Elles correspondent à l'ensemble des îles de l'arc des "Petites Antilles" pour les Français. Voir la carte de R Bonne, Les Petites Antilles ou les Isles du Vent, avec Celles de sous le Vent.
Les "Îles sous le vent" sont séparées des vents alizés par les précédentes. Les îles sous le vent sont parallèle à la Terme Ferme, d'Est en Ouest : de Santa Margarita à Aruba en passant par Curaçao.
Les expressions similaires en espagnol sont Barlovento (du vent) et Solavento (sous le vent). en anglais : Windward islands et Leeward islands.
La classification administrative française de l'époque tendrait à ranger également dans les "Isles sous le vent", la possession de Saint-Domingue (voir l'ouvrage de Liliane Chauleau "dans les Îles du vent" - La Martinique).
La terminologie anglaise ajoute à la confusion. Elle complexifie la première division en désignant sous le nom de Leeward islands (îles sous le vent) les petites îles anglaises du nord (Saint-Christophe, Montserrat, ...) alors que pour les français, hollandais et espagnols ces îles demeurent "du vent".
Les anglais ont adopté cette règle en considèrant que ces îles sont sous le vent des îles de Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Anguilla, etc.
Sur la carte de Carey et Lea, les WindWard Islands partent de la Martinique au Nord jusqu'à Trinidad au Sud. Les LeeWards étant toutes les îles comprises entre les Vierges et la Guadeloupe.