Charles d'Albert

Charles, Marquis d'Albert (1686, 1751)

Charles, Marquis d'Albert est né à Aix-en-Provence en 1686, fils d'Antoine d'Albert du Chêne [Chesne] et de Marguerite de Guidy.
Sa famille le destinait à intégrer l'Ordre de Malte, il devint donc à 12 ans, de façon très éphémère, le page du Grand Maître. Il passe rapidement le stade initiatique et est adoubé Chevalier de l'Ordre.

En 1703 il entre aux Gardes de la Marine. En septembre 1707, il est nommé Enseigne de Vaisseau. Il participe aux diverses opérations navales et terrestres de la guerre de succession d'Espagne. En 1714, il est empoyé dans l'artillerie, sous les ordres du Maréchal de Berwick, lors du siège de Barcelone.

La paix revenue, il travaille pour le compte de la Cie des Indes, y reste trois années, puis il est nommé Lieutenant de Vaisseau.
En 1728, il reprend du service dans la "Royale" et participe au bombardement de Tripoli.
En 1733, lors de la guerre entre la France et l'Empire, il obtient le commandemment de l'Aquilon, vaisseau de 44 canons. Il croise alors dans les eaux de la République de Venise et dans ses possessions, afin de la contraindre à conserver sa neutralité.

Peu de temps après, en mars 1734, le chevalier d'Albert est nommé à la direction du Dépôt des Journaux, Cartes et Plans de la Marine. Il n'accepte cette nomination qu'à condition d'être employé à la mer, en service actif. Il commande successivement, l'Alcyon (56 canons), l'Eole (64 canons), le Saint-Esprit (70 canons)...
En mars 1736, il est reçu en tant qu'associé-libre à l'Académie Royale des Sciences.

A partir de 1746, les circonstances familiales le laissent principal héritier de sa maison. Il contracte alors une union avec Mlle d'Arville et se fera dorénavant appeler par son titre de marquis.

Il est ensuite promu Chef d'Escadre. Au commandement du vaisseau Le Magnanime, un fatal combat contre l'anglais l'obligera à se rendre. Il est alors fait prisionnier.

La paix venue, il se retire du service actif, et rentre sur ses terres de Provence. Il meurt d'apoplexie le 10 février 1751, à l'âge de 65 ans.

D'Albert a assuré la direction du Dépôt de la Marine de mars 1734 à janvier 1750. Il a succédé à ce poste à Louis Charles de la Blandinière, et a été le prédécesseur de La Galissonnière.

[source : Histoire de l'Académie Royale des Sciences - Eloge par Condorcet [?] - année 1751 - imprimée en 1754]