Edward Henry Columbine (1763, 1811)

Il a débuté sa carrière d'officier de la Marine britannique en avril 1782. Très vite il affecté à la station navale des Antilles où il oeuvrat entre 1787 et 1790. Durant cette période, il a navigué à bord de la Sybil [Sybille] une frégate de 38, et effectué sur ce vaisseau plusieurs campagnes de relevés hydrograhiques dans la mer des Caraïbes. Il en tirera une carte hydrographique très synthétique des Petites Antilles ou îles Caraïbes en 1796.

Entre 1790 et 1803 on le retrouve tantôt à Londres comme hydrographe, tantôt en service sur mer. Ainsi, en 1796, il est commandant du cutter Resolution. Il participe avec son navire à l'engagement de Hyères de juillet 1795.

En 1802, il est nommé capitaine de la Royal Navy, il est affecté sur l'Ulysse, un vaisseau de 5e rang de 44 canons, avec lequel il participe à la prise des îles françaises de Sainte-Lucie et de Tobago. En octobre 1808, il dirige l'expédition punitive qui visait à s'emparer des comptoirs français du Sénégal. Il commande alors la frégate Solebay, mais en juillet 1809, en remontant le fleuve Sénégal, le bâtiment cogne contre un écueil ou un banc et finit par couler sur place. En septembre 1809, le capitaine Columbine sera traduit à Portmouth devant la court martiale pour la perte du Solebay. Il obtiendra l'acquittement, sa responsabilité ayant totalement été dégagée. Aucune perte humaine n'avait été déplorée.

Prallèlement, en 1808 E. H. Columbine sera nommé membre du Chart Committee du bureau de l'Amirauté. Dans ce cadre il travaillera avec le fameux hydrographe Thomas Hurd qui aura déjà officieusement remplacé, en 1807, Alexander Dalrymple à la tête de la jeune institution qu'est l'Hydrographical Office. En 1808, le pragmatique binome Hurd et Columbine va contraindre Dalrymple à lui remettre les précieux documents nautiques relatifs au périple pacifique de Beautemps-Beaupré. En effet, lors du retour de l'expédition d'Entrecasteaux en 1795, le navire sur lequel de Rossel avait embarqué est araisonné par la marine anglaise. Le futur amiral de Rossel conservait les principaux documents nautiques de l'expédition. Ils sont tous saisis. Compte tenu du nouveau contexte révolutionnaire qui démet les officiers nobles de toute fonction dans la marine, de Rossel pratique avec les britanniques une collaboration que l'on pourrait qualifier de passive. Il réussit à conserver la garde des précieux documents mais conjointement avec Dalrymple, chef de Hydrographical Office, avec lequel il s'est lié d'amitié depuis fort longtemps. Entre 1795 et 1802, des copies des documents sont systématiquement réalisées et conservées par Dalrymple, les originaux seront remis à la France avec le retour de Rossel, suite à la paix d'Amiens de 1802. En 1808, les relations se sont à nouveau dégradées, la paix est consommée, et les britanniques n'ont aucun scrupule à exploiter les travaux de leurs principaux compétiteurs.

Le capitaine Columbine meurt en juin 1811, en mer près des Açores, à bord du H.S.M.Crocodile, au retour d'une expédition hydrographique sur les côtes d'Afrique de l'Ouest, où il avait contracté de fortes fièvres. Il venait d'être nommé gouverneur de la Sierra-Leone ancienne colonie portugaise récupérée par les britanniques, mais il décèdera avant d'entamer son mandat.


principaux travaux hydrographiques :

Port de Saint-John à Antigue
L'île de Trinidad
L'île de Saba et l'Ouest de l'île de Cuba
Côte Ouest de l'Afrique entre depuis la Sierra Leone et le détroit de l'île de Grande.


sources :
1 - MEMOIRS of HYDROGRAPHY 1750-1885 compiled by Commander L. S. Dawson
2 - A la Mer comme au Ciel - Olivier Chapuis - aux Presses de l'Université de Paris-Sorbonne. 1999.